Police Science : Newsletter
2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 |
209 | 208 | 207 | 206 | 205, mars 2017 | 204 | 203
Police Science : Newsletter N. 205, mars 2017
 
La newsletter sciences policières est le fruit de la coopération entre TC Team Consult, Genève/Zurich (CH), Freiburg i. Br. (D) www.tc-teamconsult.com et la chaire de criminologie et sciences policières de l’Université de Bochum (Prof. Dr. Thomas Feltes) http://www.kriminologie.ruhr-uni-bochum.de/ et des programmes de la maîtrise Kriminologie und Polizeiwissenschaft et Criminal Justice, Governance and Police Science l' Ruhr-Universität Bochum
 

1.    Media sociaux et sécurité intérieure
Le projet de recherche financé par l’UE medi@4sec traite du rôle des media sociaux en matière de sécurité intérieure. Il analyse entre autres le projet intitulé Do-it-yourself Policing, qui traduit des actions individuelles de la société civile en matière de sécurité publique. http://media4sec.eu/

2.    La question de l’année
John Brockmann pose chaque année une question  simple et directe aux scientifiques, aux artistes, aux auteurs et aux entrepreneurs. Pour cette année : "Quel concept scientifique mérite d’être mieux connu?“ la réponse se trouve sous : https://www.edge.org/annual-questions

3.    Projet de recherches sur l’analyse de risque des mesures de sécurité
Le projet BMBF-Verbundprojekt 4D-Sicherheit lancé en 2016 a pour but de développer un logiciel d’aide à la décision et de conduite en matière de sécurité civile. Il se base sur des cas d’étude issus des milieux policiers et non-policiers et de domaines de l’économie privée en matière de réduction des risques. https://www.4d-sicherheit.de/

4.    Rencontrer la police influence les jugements sur elle
Les contacts personnels ont un impact fort sur le jugement de la police par la population. Cette étude montre une relation symétrique entre contact et confiance. De plus, la confiance dans le fait que la police agisse de manière juste agit plus fortement sur le comportement que la confiance dans son efficacité. Enfin, le fait de se comporter soi-même dans les limites de la justice influence l’opinion sur la police. http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/10439463.2015.1045510

5.    Usage excessif de la force à Chicago
La police de Chicago a montré un usage excessif de la force de manière systématique, au point d’être en en infraction à la Constitution américaine. Cela ressort d’une analyse sur 13 mois mené sur mandat fédéral, suit à des affaires d’usage de l’arme à feu. La ville et le Département de justice fédéral ont mis sur pied un plan commun pour redresser la situation, sous contrôle d’un juge fédéral. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=401

6.    Où sera l’Afrique en 2013?
37% des africains vivent actuellement dans l’extrême pauvreté. Cela va-t-il changer ? Dans une vision positive, le commerce international permettra au continent de développer son économie et son industrie. Mais dans le contexte actuel de fermeture des frontières, aucun pays ne se fera de cadeaux dans les années à venir.http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=402

7.    Démographie, migration et équipe Suisse de foot: enjeux de la police au Kosovo
La migration est typiquement un enjeu pour la police de proximité. Le cas du Kosovo, avec sa population très mobile, entre autres vers la Suisse, est intéressant à plusieurs titres : http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=403

8.    Troubles psychiques et suicide chez les policiers
Le niveau de fréquence de maladie psychique dans la police n’est pas aisé à déterminer. L’étude ci-dessous analyse les pathologies présentes, les effets sur le burn-out ou le suicide. Il en ressort qu’une part importante du personnel subit ou a subi des problèmes psychiques et que le risque de burn-out est élevé. In: Polizei und Wissenschaft, Ausgabe 4, 2016 http://www.polizeiundwissenschaft-online.de

9.    La mémoire des témoins oculaires est influencée par l’idée qu’on se fait des motifs du délit
La mémoire ne fonctionne pas dans l’absolu, et les circonstances d’un délit influencent ce que les témoins gardent en tête. Ainsi, l’idée sur les motifs du délit influence ce dont on se souvient, mais aussi la sévérité de la réponse pénale attendue. https://idw-online.de/de/news665139

10.    Carrière criminelle chez les agresseurs sexuels
Cette étude a été conduite en Norvège sur une cohorte d’auteurs de violence sexuelle. Leur niveau de formation ressort comme étant plus bas que la moyenne des criminels, et ce groupe récidive fortement, dans des domaines variés. http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/14043858.2016.1262595

11.    Distribution spatiale du crime
Une théorie générale sur la distribution du crime est proposée, se basant sur la localisation de faits et des personnes : délits, résidence des auteurs, des agents de sécurité. En utilisant les données statistiques, des estimations de risques sont possibles, par lieux et par période. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=404

12.    Une évaluation des recommandations présidentielles sur la police du 21ème siècle aux USA
Ce rapport permet de prioriser les recommandations émises dans le rapport du Président en se basant sur des éléments factuels d’analyse des besoins: http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=405  

13.    Autorité négociée entre police et adolescents
Cette étude traite de la relation entre police et adolescents en Allemagne et en particulier les pratiques proactives du type des contrôles sommaires sur rue. Elle se base sur des sondages et des observations de terrain de longue durée. Les résultats permettent de mieux comprendre comment l’autorité est « négociée » dans la rue, car la transparence et l’adhésion aux règles ne sont pas garanties, et d’où vient la violence parfois observée contre la police, plus rare en Allemagne que dans d’autres pays européens.  http://euc.sagepub.com/content/13/5/590.abstract